09-02-2017_11-19-10

 La maison ce vide, mais les cris d'enfants attaquaient par le monstre aux tentacules lui ne cesse jamais dans cette maison. Depuis le départ d'Ayato, mon petit dernier nous fait souvent des terreurs nocturnes. Et je sors le spray de super maman pour arranger tout ça. 

09-02-2017_11-19-46 

Après avoir prouvé à mon fils qu'il ne risquait plus rien, un petit câlin avant de retourner au lit. Au bout de quelques minutes, la maison retrouve le calme de la nuit.

Akame : Aller mon petit neko, tu peux dormir tranquille. "Neko = Chat "
Jason : Merci maman. 
Akame : A demain mon cœur.

09-02-2017_11-21-57 

5h du matin, je n'arrivais plus à fermer l'œil. La maison était calme et j'ai décidé d'aller faire le petit-déjeuner pour mes petits diables. 


Akame : Bonjour Maria, tu es déjà levé.
Maria : Oui, la bonne odeur du petit-déjeuner m'a réveiller.
Akame: Heu .... Dis-je tout en faisant la grimace. Ok, mais pourquoi tu pioches dans le frigo alors ? 
Maria : Bah parce que maintenant, j'ai trop faim.

 
J'ai vraiment des enfants au sommet de la curiosité quand même.

09-02-2017_11-22-53 Akame : Tu as déjà fini ?
 Maria : Oui, mais j'attend pour le vrai petit-déjeuner, ça m'as donner envie.
Akame: Mais j'ai pondu des goinfres.
 Maria : Tu n'as cas pas faire aussi bien à manger ma petite mamounette. 


Bon, je prends ça comme un compliment. Mais quand même, tu m'étonnes que je n'arrive pas à faire des économies vues comme mes enfants manger, enfin si on peut appeler ça manger.

09-02-2017_11-25-57 

Petit-déj ok, maintenant, je prends place devant mes toiles et mes pinceaux. Sinon a force, je n'arriverai plus à assumer mes enfants. 

09-02-2017_11-27-35  

Et voilà que ma goinfre de fille s'installe avec ses deux soeur. Mais Maria ne reprend pas du petit-déjeuner, mais elle tient tout de même compagnie à Rose et Mia. Je suis rassuré parce que je voyais déjà ma fille ronde comme un ballon d'ici quelques années.

09-02-2017_11-29-09 

Les enfants étant tous parti pour l'école, je me mets à mon ménage en quatrième vitesse. Oui parce qu'aujourd'hui, j'ai décidé de sortir prendre l'air. Parler a des adultes et pourquoi pas rencontrer le future heureux ( ou pas ) papa de mon challenge. La salle de bains est la première pièce à nettoyer après 5 passages d'affiler, enfin, je vous laisse imaginer le carnage quoi.

09-02-2017_11-30-34 

On sort les poubelles histoire que la maison ne sente pas l'œuf décomposé et là, une idée vient de me faire tilt. Vite, je finis de laver le sol et je sors.

09-02-2017_11-46-08 

Avec tout se ménage, je n'avais pas vu l'heure passer, je décide quand même de manger un petit bout de poulet histoire de me remplir un peu le ventre avec autre chose que des bébés, puis je réfléchis à une stratégie pour cette après-midi. Vous comprendrez mieux plus tard.

 

09-02-2017_11-49-28 

Vous avez peut-être reconnu la porte, mais en tout cas me voilà arrivé à destination 

... : Entrez ! 

09-02-2017_11-50-06 

Je ne me fais pas prier, j'ouvre la porte et ne vois personne.

Akame : Mathis, c'est moi Akame.

Mathis : J'arrive. Crit-il.

09-02-2017_11-50-47 

Mathis : Salut, qu'est-ce qui t'amène ici ? 

Akame : Hé bien ... Je .. Heu ...

 Mathis : Oui ? 

Akame : Je suis venu voir comment va le papa de ma fille. 

Mathis : Ah, vraiment. 

Akame : Oui, quoi d'autre ? 

Mathis : Rien, merci de venir prendre de mes nouvelles. Des bruits se font entendre derrière lui et je regarde qui pouvait bien se trouver ici. E la surprise, cet homme ne m'est pas inconnu.

Loan Devis : Bonjour.

Akame : Bon ... Bonjour. 

Mathis : Voilà donc la raison de ta visite.

Akame : Je ... 

09-02-2017_11-51-37 

Mathis : Je le savais, ne t'en fais pas, il est ici pour toi de toute façon.

 Akame : Hein ? Mathis remonte à l'étage sans dire un mot de plus, quant à Loan, il s'avança timidement.

 Loan : Bonjour, je suis Loan Devis.

 Akame : Vous êtes le fils de Samantha Devis l'une des challengeuses connu ? 

Loan : Oui. Répondit-il un peu gêner. Vous voulez entrer vous asseoir ? 

Akame : Bien sûr. Je fus surprise qu'il veuille me rencontrer, mais je suis aussi toute intimidé de me retrouver devant un fils de challengeuse. 

09-02-2017_11-52-46 

C'est un peu comme deux jeunes adolescent que nous nous retrouvons assis en silence dans le salon. Je le regarde émerveiller par la personne qui se trouve devant moi. Dire qu'Ava, Samantha et d'autre m'a donnée l'envie de faire ce défi. J'aimerais bien avoir un enfant de lui et rencontré d'autres fils de challengeuse. 

09-02-2017_11-53-37  

Loan a proposé de lancer un film, je pense que c'était surtout pour briser le silence et la gêne entre nous. Parce qu'au final, nous n'avons presque pas suivi le film.


Akame : Je peux te poser une question ? 
Loan : Oui.
Akame : Pourquoi Mathis a dit que tu étais là pour moi ? 
Loan : En fait, je suis venu ici parce que je le connais et il m'a annoncé qu'il était papa. Et il m'a aussi expliqué qu'il avait était piéger par une challengeuse du défi des 100.
Akame : Aie ! Je présume que beaucoup le pensent au final.
Loan : Je ne suis pas d'accord, sans parler de défi, tu ne couches pas avec une femme sans faire attention si tu ne veux pas prendre le risque de tomber dans une telle situation. Dit-il sur un air doux.
Akame : Oui, tu marques un point. Et donc, pourquoi es-tu venu ici ? 
Loan : Je veux me proposer en papa potentiel de ton challenge.
Akame : Qu ... Que .. Quoi ? 
Loan : Je sais, normalement les choses ne se passe pas comme ça. Mais comme j'ai perdu ma soeur qui suivait le challenge, j'ai envie de continuer le désir de ma défunte mère et soeur. Je veux que leur sang continue de couler dans les veines d'une mère challengeuse. Et j'ai entendu parler de toi donc je me suis dit il faut que je me propose.

09-02-2017_11-55-57 

Loan, s'était levé pour cacher les émotions qui commençaient à envahir son joli visage. 

Akame : Le challenge de votre famille est terminé ?

 Loan : En quelques sortes oui. 

Akame : ... ? 

Loan : Ma sœur a eu un accident avant la prochaine génération et il n'y a pas eu de relève. 

Akame : Je suis vraiment désolé. Je lui sors un numéro de charme qui peut aussi être très utile pour le réconfort. 

Loan : Merci. 

 Akame : Je ... Elle fut coupée dans son élan. 

Mathis : Loan, est-ce que tu peux venir deux petites minutes s'il te plaît.

09-02-2017_11-56-55 

Loan : Je suis désolé, je reviens tout de suite. Dit, il le téléphone en mains. Mathis lui envoyer même des sms pour qu'il monte le rejoindre.
Akame : Pas de problème, j'attends. 
Loan : Merci et encore désoler.

09-02-2017_11-57-40 Loan commençait à quitter le salon, mais une pulsion m'envahit. Je l'attrape par le bras et me jeter à son coup pour lui déposer un tendre baiser. J'espère qu'il a compris le message. Bien évidemment, je veux qu'il soit un papa de mon challenge. Après le baiser échanger, Loan prit le chemin de l'étage pour rejoindre Mathis. 

09-02-2017_12-00-18 

Le temps était long et je commence à perdre patience, j'ai décidé de monter a l'étage moi aussi pour rejoindre Loan et Mathis. 

Mathis : Akame ! Désoler de t'avoir emprunté Loan aussi longtemps.

Akame : Je commençais à me sentir seule dans le salon. 

Loan : Je suis désoler, j'ai aidé Mathis pour un papier de travail.

Akame : Aucun problème. Je me suis approché de lui discrètement et m'approche de son oreille. Est-ce que tu serais partant pour un petit moment dans le jacuzzi ?

Loan : .... ! Ca veut dire que ..

Akame : Oui et pourquoi on n'irait pas en discuter plus en profondeur si tu vois ce que je veux dire.

Loan : D'accord. Mathis, je sors avec Akame un moment. 

Mathis : Humm, humm . Dit-il concentrer sur une parti de casse brique. Loan attrapa la main d' Akame puis la dirige vers le jardin.

09-02-2017_12-01-50 Maintenant que Loan m'a expliquer ses intentions, j'ai décider de prendre les choses en mains. Après tout, il a fait beaucoup de chemin pour me rencontrer et sans parler du courage qu'il a eu pour m'expliquer son histoire. J'ai envie de le remercier de son aide comme il se doit. Bon, je dois aussi avouer que je savais qu'il était ici, mais je ne savais pas qui il était. Après tout, il a fait beaucoup de chemin pour me rencontrer et sans parler du courage qu'il a eu pour m'expliquer son histoire. Voilà ce qui a fait déclic ce matin dans ma petite tête. Résultat, j'ai bien fait de venir, merci ma fille.

09-02-2017_12-02-30 Et maintenant, il faut passer aux choses sérieuses, le mini Devis/Izaka ne va pas se faire tout seul. Puis on ne peut pas dire que ce soit une corvée.

09-02-2017_14-13-54 

Pendant ce temps à la maison Saia prépare une petite salade de fruit pour le goûter de toute la maison. L'école sa creuse hein.

09-02-2017_14-19-32 

Ce soir-là, je me suis rendu compte que Rose n'était pas là. Elle était partie prendre l'air et profiter de la nature. Son moment de solitude fait profit au compte en banque de la maison, je ne vais pas lui rapprocher. Puis avec autant de monde dans une si petite maison, je peux comprendre qu'elle ait besoin de s'évader de temps en temps.

09-02-2017_14-24-07 

Les jours passent et je suis toujours la super maman prête à enfiler tous les costumes nécessaires pour le bien de la maison et de mes enfants sans oublier mes besoins de femme. Mais là ce n'est pas une tâche agréable, car je me mets dans la peau de Mario. Quand la douche ne me lâche pas, c'est l'évier et vis vers ça. Je n'en peux plus de cette plomberie pourrie.

09-02-2017_14-28-35 

Et quand j'en ai fini avec les réparations à répétition voilà que je me retrouve à faire le gendarme entre les triplettes pendant mon ménage. Je ne sais pas pourquoi, mais depuis quelques jours, je ne supporte plus les crises de cette maison.

 

09-02-2017_14-30-12 

Mais bien heureusement, je sais comment réconcilier mes filles. Un bon petit-déjeuner et adieux les tensions. Mes triplettes, il faut les prendre par les sentiments * du ventre *. Tout comme les hommes * sans oublier d'autre sentiment pour les hommes, je n'en dirai pas plus *

09-02-2017_14-32-05 

Comme j'en avais marre de les entendre jacasser pour rien dire, j'ai envoyé toute ma tribu se promenaient en ville. J'ai appelé Angie et Ayato et ils ont proposé un karaoké entre frère et soeur puis un petit arrêt au KFC du coin. À moi, la tranquillité et la peinture. Et surtout à moi les simsflouz.

09-02-2017_14-32-24 

Mais je ne me sens vraiment pas bien. Je profite quand même du calme pour peindre malgré mes douleurs d'estomac.

09-02-2017_14-36-20 

Et pendant ce temps, mes progénitures sont en train de faire le chant de la tempête. Oui, leur voix n'est pas fameuse, ils ne feront pas carrière dans la chanson. Mais pour une fois, ce n'est pas à la maison que leur voir raisonne. Merci mon dieu.

09-02-2017_14-43-03 

Mes enfants étant toujours dehors, je profite pour sortir prendre l'air pour calmer les nausées à répétition. Et les récoltes sont plutôt bonnes aujourd'hui.

09-02-2017_14-44-52 

Les jours passent et nous sommes samedi matin. Aujourd'hui est un grand jour, car nous allons fêter un anniversaire ou plus. Avant toute chose, je prépare le petit-déjeuner pour mes affamés puis viendra les préparations de la petite fête.

09-02-2017_14-46-43 

Avant de m'attaquer à mon travail de titan, je profite d'un petit-déjeuner avec mes enfants devant un animé histoire de se détendre en famille.

09-02-2017_14-49-10 

Et l'heure est venue de préparer le gâteau d'anniversaire. C'est avec fierté et bonne humeur que je me colle à ma cuisine, mais un petit pincement commence à prendre place dans mon cœur.

09-02-2017_14-50-10 

La préparation de la maison est prête, je prends mon téléphone pour inviter Angie et Ayato. Après tout les anniversaires sont des fêtes de famille non. 

09-02-2017_18-45-44 

Tout le monde est changé la fête peut commencer. Mais mon après-midi s'annonce difficile émotionnellement et physiquement. Je ne me sens vraiment pas bien.

09-02-2017_18-46-21 

Et voilà le grand moment est arrivée. Mes triplettes deviennent des femmes adultes. La nostalgie s'installe et je réalise que trois de mes enfants vont quitter la maison d'un seul coup. Mon pauvre petit cœur va partir en miette, je ne suis vraiment pas faite pour les départs de mes bébés. Mais oublions profitons du moment présent quand elles seront parties, j'aurai le temps de me morfondre. Et Saia qui était la première-née commence à souffler ses bougies.

1 

Et voici ses derniers traits de caractère. Joyeux anniversaire ma fille.

09-02-2017_18-48-43 

Puis Maria vient a sont tour soufflé les bougies. 

2 

Et voilà ses traits de caractère. Je sais que mes triplettes vont vivre ensemble, je pleins Saia et Mia.

09-02-2017_18-51-08 

Et on finit avec la dernière des triplettes. Joyeuse anniversaire Mia.

3

 Et les traits de caractère de Mia. 

09-02-2017_18-54-02 

Nous nous sommes réunis a table en dégustant le gâteau au chocolat et j'en profite pour dire quelques mots.

Akame : Je profite que vous soyez tout réuni pour vous annoncer que je suis de nouveau enceinte.

Angie : Nous sommes surpris de cette annonce. Dit-elle amuser.

Akame : C'est pas tout, je voulais vous dire que le papa de ce bébé n'est pas n'importe qui. Je pris une grande inspiration puis je raconte l'histoire de Loan. Mes enfants étaient tous attendris  et me félicitent pour ce bébé qui aura quelque chose de plus que les autres. Il sera un bébé d'une lignée des 100 de la famille Devis.

09-02-2017_18-59-15 

Après avoir parlé du futur bébé et de l'histoire des Devis, je suis allé m'allonger un moment, car je ne me sentais pas bien. J'entendais mes enfants rire et d'amuser au rythme de la musique et la tristesse m'empare. Mes filles vont quitter la maison, elle sera tellement vide sans mes trois petites goinfres. Quelques larmes coulent sur mon visage et la fatigue m'emporte et je succombe laissant mon esprit divagué.

09-02-2017_19-04-29 

La fin de la fête a sonné, mais je n'ai rien entendu, je dormais tellement bien.
Angie : Tu es prête à partir sœurette ? 
Mia : Oui. Dit-elle tout en regardant une dernière fois la maison. Un petit vent de nostalgie s'installe aussi chez mes filles puis elles quittent la maison sans faire le moindre bruit.

09-02-2017_19-12-56 

Quand je me suis levé en plein milieu de la nuit, je me suis rendu compte qu'il n'y avait plus aucun bruit. Je me suis levé tout en serrent bien fort les cuisses pour ne pas avoir une fuite inattendue et je remarque que la maison est toute rangée et que mes filles sont parties sans même me dire au revoir. Pas le temps pour la déprime sinon je vais faire pipi dans le salon.

09-02-2017_19-14-47 

Au petit matin, mes deux enfants restant sont encore en train de dormir et je repense à tous mes souvenirs avec mes enfants qui ont déjà quitter la maison. Le sourire aux lèvres, je continue mes préparations du petit-déjeuner quand j'entends que mes deux petits chats viennent de se réveiller. Ils me font sortir de ma rêverie et je les regarde entrer dans la cuisine.

09-02-2017_19-18-07 

Et nous nous retrouvons a trois autour de la table et dire qu'hier encore nous étions 6 à vivre sous ce toit. 6 à partager notre quotidien pas comme les autres. Maintenant, j'ai hâte d'avoir le nouveau bébé à la maison, car elle est bien trop vide à mon goût.